Archive pour décembre, 2014

Grillé, Peltier

Comme une biscotte, Guillaume le prince de Sologne, aura donc bernique à l’UMP ! Même pas un strapontin, comme son frère jumeau à mèche et brushing impeccables Geoffroy Didier. Même pas un taf de portier, même pas de voiturier, rien de rien on vous dit.

Ah ! Bordel de Zeus ! Ses efforts sont bien mal récompensés ! Lui qui se prépare – et nous gonfle – depuis si longtemps avec « Sarko », « Nicolas » (qu’il a au téléphone tous les jours paraît-il). Punaise c’est quand même dingue cette histoire… Et toutes ces violettes là, à quoi elles ont servies ? « Ni-co-las ! Ni-co-las ! Ni-co-las ! » hurlaient tous ces militants orphelins du saint Nicolas à la Ferté-Beauharnais en juillet dernier, avec Rachida en guest star (un peu sur le retour, quand même…).

La faute à quoi, finalement ? Son passé d’extrême droite ? Rhôôôô… Faut pas pinailler, si l’UMP se met à virer tous ceux suspectés de connivences avec le diable, il ne va pas rester beaucoup de monde, et ce n’est pas comme ça qu’ils obtiendront 500.000 militants…

La garde-à-vue ? Probable que ça ait compté, en tout cas c’est bien mal tombé (jeudi 11 décembre), en plein discernement du père supérieur pour les miettes de son parti machine de guerre (et à perdre, une fois de plus).

Il en fait trop ? Oui, c’est vrai, le prince Guillaume fait toujours la bourde de trop qui le démasque : il a les dents qui raient tellement le parquet, l’ex prof d’histoire-géo et fils à papa du marquis de Saintignon, que la terre battue de la cave en est toute défoncée.

Le plus rassurant, dans toute cette histoire, c’est que Sarko^- c’est une certitude - n’a pas changé d’un poil. Il est toujours aussi influençable par son point faible : le « point G », les femmes… Il y a eu Cécilia. Rachida. Christine. Michelle. Carla. Et tant d’autres. Désormais il y a NKM. Et quelle femme ! On l’imagine entourant de ses grandes guibolles la taille du petit président de l’UMP, pantalon en accordéon sur les chevilles, lui soufflant la fumée d’une clope à la tronche, en train de demander la tête (et le « reste ») du gendre idéal… « Si tu prends Peltier, fini la godriolle avec Nathalie, t’as compris nabot ? Fini la réflexologie plantaire à la Georges Tron sur tes petits petons ! » Ah ! ça a du le chambouler cette funeste perspective !

Et vlan ! Grillé, Peltier ! Go to the Sologne, chez les ploucs, pour aller inaugurer les chrysanthèmes, serrer les pognes caleuses des pompiers à la sainte Barbe (quelle barbe !) et déjeuner chez les vieux de l’Ehpad entre deux quintes de toux grasses et sonotones qui sifflent…

Putain, y a pas de justice, merde.

Quelqu’un se dévoue pour offrir un bouquet de violettes pour m’sieur l’maire de Neung-Neung/Beuvron ?

Publié dans:Le mur du çon |on 18 décembre, 2014 |Pas de commentaires »

Leboutdutunnelestclair |
suréfficient mental ( neuro... |
De fontaines en villages en... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dillinger Sud Ouest
| Le College version Ado
| Secretdefiv